La vendange est un sujet incontournable dans le petit milieu viticole, mais en quoi cela consiste ?

Il s’agit de la période durant laquelle les raisins destinés à la production du vin sont récoltés. Et comme chaque année, on nous interroge sur la qualité de celle-ci.Nous répondons toujours de manière joyeusement optimiste, attendant les premières dégustations de Janvier pour parfaire notre opinion.

Mais comment reconnaître (objectivement) la qualité d’une vendange ?

Il existe 3 critères majeurs d’appréciation:

  • La quantité de raisins vendangés
  • La teneur en sucre et l’acidité des raisins 
  • L’état physique des grappes

Mais qu’est ce qui varie vraiment d’une année sur l’autre et rend parfois une année exceptionnelle ? 

Dans l’ouvrage « la viticulture », le livre de chevet de Ferdinand, Stephan Skelton relève environ 3 000 interventions humaines qui peuvent impacter la qualité d’un vin, de la plantation d’une vigne jusqu’au choix de la bouteille et de son bouchon.

Et pourtant le facteur le plus influent reste … le climat!

Les températures, la pluviométrie, l’ensoleillement et l’humidité sont autant de facteurs qui impactent directement la qualité du raisin.

Une année jouissant de parfaites conditions climatiques donnera des vendanges de qualité, avec de belles grappes nombreuses, lourdes, sucrées et très aromatiques, l’idéal pour élaborer de grands millésimes. 

La prochaine grande étape arrive ensuite chaque année au mois de Janvier, où notre équipe déguste jusqu’à 50 vins clairs (non pétillants) différents pour parfaire l’assemblage final.

C’est à cette occasion que nous découvrons, toujours avec la même admiration, le potentiel que nous réservent nos raisins pour en faire de grands champagnes.